éducation·Détente·Ostéopathie·santé

La posture : une attitude aux mille facettes

(article rédigé en février 2016)
posture-equilibre-sante-essentielle.jpg
Aujourd’hui, je reprends la plume (ou plutôt le clavier) pour évoquer un sujet sur lequel mes réflexions vont bon train : la posture.
La posture consiste en la « position du corps ou d’une de ses parties, dans l’espace ».
 
 En effet, cette notion occupe une place importante dans l’exercice de mon métier d’ostéopathe. Et cela d’autant plus lorsque je me retrouve à dispenser une formation « Gestes et Postures » en entreprise ou pour des particuliers soucieux de leur bien-être.
Cette notion de « posture » met en évidence la façon dont chacun d’entre nous se positionne dans l’espace dont il dispose, à travers son propre corps.
Hors, nous adoptons notre « posture » à un instant donné en fonction de ce que nous sommes et de ce qui nous entoure.
Je ne peux m’empêcher d’envisager les choses, et les êtres, que dans leur globalité : corps, esprit (si l’en est un) et environnement.
Et oui, nous ne sommes pas que de simples pantins que la Nature aurait planté là selon son bon vouloir… 😉
C’est pourquoi je fais le lien entre les termes de « posture » et d’« attitude », qui implique l’influence de notre mental et de nos émotions dans nos positionnements.
posture-attitude-sante-essentielle
A mon sens, il est nécessaire de ne pas perdre de vue que « la manière dont nous nous tenons subit l’influence de comment nous nous sentons ».
 
Qui plus est, nous ne sommes pas des êtres statiques. Nous avons besoin de dynamique pour évoluer dans le monde qui nous entoure et pour interagir avec lui. Nous alternons donc des «  gestes » et des « postures ».
Je citerais d’ailleurs Andrew Taylor Still, fondateur de l’ostéopathie, qui disait à ce propos : « Le mouvement c’est la vie. »
 
Nous passons donc d’une position à un autre en bougeant notre corps, et inversement c’est par le biais de mouvements que nous réussissons à adopter certaines postures.
posture-geste-sante-essentielle
La « statique » (toute relative, car si l’on ne bouge réellement plus c’est que l’on n’est plus vivant) et la « dynamique » sont deux faces d’un même ensemble.
« Pour bien bouger, il faut savoir bien se tenir ; et pour se tenir correctement, il est nécessaire de bien bouger »
 
Les formations « Gestes et Postures » pourraient ainsi se voir rebaptisées « Mouvements et Poses » en incluant les notions capitales d’équilibre et d’interrelation.
posture-funambule-sante-essentielle
Si vous avez réussi à me suivre jusqu’ici, vous êtes vraisemblablement à même de comprendre où je peux bien vouloir en venir. Je l’espère en tout cas 🙂
Souvent, on vous parle de « bonne posture » et de « mauvaise posture ».
Selon moi, il n’y a pas de « bon » ou de « mauvais » dans l’absolu.
Cela me fait d’ailleurs songer à l’expression « faux mouvement » qui me semble d’un non-sens déroutant à chaque fois que je l’entends.
J’emploierai plutôt le terme de « mouvement manquant de justesse » car ne respectant pas les conditions et limites physiologiques dans lequel il peut être effectué.
Il n’existe pas une façon standardisée de faire les choses pour qu’elles soient effectuées correctement.
Chaque geste dépend de celui qui le réalise. Et la « justesse du geste » est propre à chacun, en fonction de ses caractéristiques personnelles et de l’environnement dans lequel il est réalisé.
Quelque chose qui est bon ou juste pour soi ne l’est pas nécessairement pour son voisin, et c’est tant mieux. C’est une source d’enrichissement que de découvrir toutes ces possibilités et ces variations.
Apprenons de nos singularités et nous réussirons mieux à les appréhender et à faire avec.
Il est utile de disposer d’un cadre de réflexion, d’avoir connaissance de notions standards ; il est également judicieux de garder à l’esprit qu’il est peu courant de rentrer parfaitement dans la « norme ».
En résumé, nos gestes et nos postures dépendent de qui nous sommes et font partie de ce que nous communiquons à l’extérieur.
 
Il est donc parfois bon de se pencher sur notre « mécanique intérieure » afin de comprendre ce qui nous anime et ainsi nous permettre d’évoluer vers une « gestion de son corps » plus harmonieuse.
posture-yoga-sante-essentielle
 
Diane Le Berre 
Ostéopathe D.O & aroma-olfactothérapeute 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s