Ostéopathie

Définition

definition osteopathie

« L’ostéopathie est l’art de diagnostiquer et de traiter, par la main, les dysfonctions de la micro-mobilité des tissus du corps, qui entraînent des troubles fonctionnels pouvant perturber l’état de santé. »
(Référentiel Profession Ostéopathe®)
 
Origines de l’ostéopathie
A T Still  W G Sutherland  J M Littlejohn
  • Au 19ème siècle aux Etats-Unis, Andrew Taylor STILL(1828-1917) structure l’ostéopathie. Médecin, il est le premier à comprendre les relations entre le système musculo-squelettique et les autres systèmes organiques; ainsi qu’entre mobilité, équilibre fonctionnel du corps humain et état de santé.
  • En 1900, William G. SUTHERLAND(1872-1954), diplômé de la première école américaine d’ostéopathie, découvre l’ostéopathie crânienne.
  • En 1917, John M. LITTLEJOHN(1865-1947), élève de STILL, ouvre la British School of Ostheopathy à Londres.
  • En 1965, Paul GENY et Thomas G. DUMMER fondent la première Ecole Française d’Ostéopathie
Ostéopathie exclusive : art et science
  • L’ostéopathie exclusive est exercée par des praticiens (ostéopathes D.O.) ayant suivi un cursus temps plein de 5 ou 6 années d’études finalisé par la présentation d’un mémoire, au sein d’un établissement de formation agréé.
  • L’ostéopathie tend à la libération exclusivement manuelle des déséquilibres et tensions présentés par le patient.
  • Grâce à l’étendue de ses connaissances, la précision de son interrogatoire et la finesse de son toucher, l’ostéopathe D.O. a pour but le traitement de la cause (et non des conséquences) des troubles fonctionnels du patient.
  • L’ostéopathe D.O. est un praticien de santé de 1ère intention qui, grâce à une formation solide basée sur l’anatomie et la physiologie du corps humain, privilégie la sécurité du patient.
    • Il sait le réorienter lorsque sa prise en charge ne relève pas de l’ostéopathie.
  • L’ostéopathe D.O. utilise différentes techniques visant à rétablir un bon fonctionnement de l’organisme lorsque l’origine des troubles a été identifiée : crânien, viscéral, myotensif, fonctionnel et structurel.
    • La sélection des techniques adaptées et nécessaires à un traitement est guidée par l’établissement d’un diagnostic ostéopathique propre à chaque patient.

 

Les 5 principes ostéopathiques
Vitruve
  • Structure et fonction sont en inter-relation

Le mouvement est le lien entre la fonction et la structure d’un organe.

  • La règle de l’artère est suprême

La bonne circulation des fluides de l’organisme est nécessaire à la conservation d’une santé harmonieuse.

  • Principe d’homéostasie

Le corps possède ses propres capacités d’auto-régulation et d’auto-guérison.

  • L’individu est un tout

Les différentes parties du corps sont inter-dépendantes les unes des autres.

Le patient est considéré dans sa globalité (esprit, corps, environnement).

  • C’est le patient, et non ses symptômes, qui est au cœur de l’attention de l’ostéopathe.
Actualités