éducation·santé

Pour une éducation bienveillante…y compris niveau Santé!

(article rédigé mi-mai 2015)

Le jeudi 30 avril 2015 (veille du 1er mai, fête du travail), s’est déroulée la journée nationale de l’éducation non-violente.

sante-essentielle-journee-non-violence-educative.jpg

L’éducation, voici un sujet qui concerne chacun d’entre nous. Et sur lequel nous avons forcément des idées, éclairées ou non…y compris en matière de Santé!

Reprenons les choses à la base : qu’est-ce que l’éducation?

Le Larousse nous en donne la définition suivante :

sante-essentielle-definition-education.jpg

L’éducation est ici décrite comme un ensemble de connaissances, une formation, ainsi que la mise en oeuvre de moyens nécessaires à cette formation. L’éducation est indubitablement l’affaire de tous : adultes comme enfants.

L’éducation sous-entend également la notion de savoir-vivre, pourquoi donc réserver cette « lourde tâche » aux seuls parents et enseignants?

En prenant appui sur cette définition, nous pouvons donc dire qu’éduquer équivaut donc à instruire et/ou élever.

sante-essentielle-education-elever.jpg

Or, « élever », au sens littéral, signifie « porter plus haut », ce qui implique que le « maître » souhaite positivement que « l’élève » le surpasse par ses connaissances et l’usage qu’il en fait.

En effet, « science sans conscience n’est que ruine de l’âme », comme l’écrivait Rabelais.

sante-essentielle-connaissance-intelligence.jpg

L’éducation permet une certaine autonomie de réflexion qui fait suite à l’acquisition de connaissances dans différents domaines. Cela permet d' »apprendre à apprendre » et de favoriser le libre-arbitre afin d’évoluer en disposant d’outils pour se forger ses propres opinions et choisir sa propre évolution, son propre chemin de vie.

sante-essentielle-education-chemin1.jpg

sante-essentielle-education-chemin2.jpg

Mon envie, à travers cet article, est de vous transmettre l’idée que chaque individu, quel que soit son âge et son niveau de connaissances déjà acquises jusque là, dispose de la possibilité de s’éduquer lui-même et d’élever également ceux qui l’entourent.

sante-essentielle-education-chemin3

Faîtes appel à votre bon sens, à votre ressenti et à vos perceptions sur lesquelles pourront venir fructifier vos réflexions!

sante-essentielle-education-reflexion

L’idée est que chacun puisse réaliser qu’il est capable de trouver le juste équilibre entre la multiplicité des informations reçues et les leçons qu’il peut en tirer par lui-même, pour lui et son environnement.

sante-essentielle-education-lecture.png

Et comme j’apprécie vous parler de Santé, cela vaut aussi dans ce domaine :

sante-essentielle-definition-sante.jpg

Favoriser l’éducation à la Santé est l’un des objectifs que je me suis fixé en tant qu’ostéopathe.

A mes yeux, l’éducation ne peut pas se concevoir au travers du prisme de la violence, quelle qu’elle soit, physique et/ou psychique.

Je ne conçois un apprentissage fructueux que dans l’ouverture, le plaisir, l’échange, le partage et la transmission! Pas vous?

sante-essentielle-education-les-choristes.jpg

Afin de ne pas vous laisser sur votre faim, en conclusion,

voici quelques pistes d’éducation non-violente :

sante-essentielle-education-schema.png

Lecture conseillée :

sante-essentielle-education-pedagogie-positive.jpg

Très prochainement, un article « Pourquoi, où, quand, comment et avec qui, éduquer à la Santé? »…affaire à suivre!

 

Diane Le Berre

Ostéopathe D.O. & Aroma-olfactothérapeute

 

Références :

  • dictionnaire et encyclopédie Larousse (http://www.larousse.fr)
  • site internet de l’Organisation Mondiale de la Santé (http://www.who.int/fr)
  • « Les malheurs de Sophie » de la Comtesse de Ségur (porté à l’écran par Jean-Claude Brialy)
  • « Vipère au poing » d’Hervé Bazin (porté à l’écran par Philippe de Broca, avec Catherine Frot incarnant une magistrale « Folcoche »)
  • « Les choristes« , de Christophe Barratier (avec Gérard Jugnot, tendre surveillant s’improvisant professeur de chant)
  • « Apprendre autrement avec la pédagogie positive ». Audrey Akoun, Isabelle Pailleau et préface de Florence Servan-Schreiber.
  • « Parler aux enfants pour qu’ils écoutent, écouter les enfants pour qu’ils parlent ». Adèle Faber et Elaine Mazlish
  • « Parler aux enfants pour qu’ils apprennent ». Adèle Faber et Elaine Mazlish
  • « Lâche ton trapèze et attrape le suivant ». Olivier Clerc
  • Film actuellement dans les salles : « En équilibre » de Denis Dercourt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s