5 sens·éducation·santé

Qu’est-ce que la santé intégrative ?

C’est un fait : de nombreux patients se sentent parfois incompris et désarmés face à un système de santé trop conventionnel et donc, non adapté à leur situation. Pourtant, prendre en charge la personne dans sa globalité offre un certain nombre de bénéfices. C’est ce que l’on appelle la santé intégrative ou encore la médecine intégrative.

Vous ne savez pas encore vraiment de quoi il s’agit ? Je vais vous donner quelques explications supplémentaires.

Quel est le principe de la santé intégrative ?

L’errance médicale et les pathologies chroniques non détectées sont aujourd’hui fréquentes. C’est pourquoi la santé intégrative a tout un rôle à jouer dans l’accompagnement des patients.

La santé intégrative est une approche innovante, mêlant médecine conventionnelle, médecines complémentaires et mode de vie. Elle offre une perspective globale du patient, notamment lorsque celui-ci rencontre des errances dans son parcours de soins.  Traité dans sa globalité, le patient se sent davantage compris et accompagné à travers ses pathologies (chroniques ou non).

Grâce à la santé intégrative, le patient et son vécu sont placés cœur de son propre parcours de soins. Elle considère le patient comme le siège d’un croisement entre plusieurs pratiques de soins, bien souvent complémentaires.

Pratiquer la santé intégrative, c’est aussi une façon de militer pour un décloisonnement des différents mondes de la santé, dans le but d’apporter une meilleure réponse, un meilleur suivi aux patients. Et comme l’approche est dite « inclusive », il y a une vraie ouverture d’esprit concernant les techniques employées, tout en restant sécuritaire pour la personne prise en charge.

En résumé, le mieux-être du patient est le principal objectif de la santé intégrative !

D’où vient la santé intégrative et comment se développe-t-elle ?

Les débuts de la santé intégrative remontent à la fin des années 1990, aux Etats-Unis.

À l’origine, ce sont les docteurs David Eisenberg et Andrew Weil qui ont créé le concept de « Médecine Intégrative ». Cette approche innovante a ensuite pris un nouveau tournant grâce à la création de départements de thérapie intégrative dans plusieurs grands centres américains de lutte contre le cancer. La « médecine intégrative » a été reconnue comme spécialité en 2014 par le Conseil de l’ordre des médecins américain.

Aujourd’hui, la santé intégrative est donc reconnue aux Etats-Unis, mais aussi au Canada. Elle tend à se développer en Europe, et notamment en France, dans différents établissements de santé et chez certains praticiens.

Quels sont les différents avantages de la santé intégrative ?

Les avantages de la santé intégrative sont nombreux, que ce soit pour le patient, les professionnels de santé, l’environnement ou encore les dépenses en santé.

Pour le patient

Si le patient est atteint d’une maladie chronique, la santé intégrative lui permet de mettre fin à son errance médicale. Il se sent enfin écouté et accompagné dignement, grâce à la prise en charge globale de sa personne et de sa santé. Son immunité se voit renforcée et sa maladie progresse moins, voire régresse. Par ailleurs, grâce à la prévention et à l’alimentation, il peut améliorer son hygiène de vie considérablement, l’un des éléments essentiels du chemin vers la guérison.

Pour les professionnels de santé

Du côté des professionnels de santé, la santé intégrative est également utile. Elle leur permet de sortir de l’isolement et de faire équipe, afin de proposer le meilleur accompagnement à leurs patients. La santé intégrative peut aussi concerner un seul praticien qui offre un accompagnement mêlant différentes pratiques. Cela lui permet de mieux pouvoir aider son patient, grâce à une approche holistique de sa personne.

Pour l’environnement

Avec cette pratique holistique, on pollue moins ! En effet, grâce à la coordination de différentes pratiques de santé, on amène plus facilement le patient vers la guérison. Cela veut dire qu’il consomme potentiellement moins de médicaments qui risquent à terme d’être rejetés dans la nature. Les produits médicamenteux étant moins dilués dans l’eau, celle-ci devient de meilleure qualité : un très bon point pour la préservation de l’environnement.

Pour les dépenses de santé

On le sait : la santé coûte cher. Les examens, les séjours en hôpitaux… tout ceci à un coût pour le patient et la société en général. Avec la médecine intégrative, on tend à diminuer le nombre de jours passés à l’hôpital ou le nombre d’examens exploratoires réalisés. Mais ce n’est pas tout : on permet au patient de s’orienter vers des médecines complémentaires moins onéreuses, qui lui apporteront parfois tout autant de bénéfices que les médecines plus traditionnelles.

La santé ou médecine intégrative possède donc pleins d’atouts, à tous les niveaux.

Quoi qu’il en soit, n’hésitons pas à rester curieux en matière de santé !

Diane Le Berre

Ostéopathe D.O & Praticienne en aroma-olfactothérapie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s